logo seela

Analyste SOC

Réseaux

Cours Azure Active Directory

La protection maximale pour votre entreprise : Domptez Azure Active Directory et sécurisez votre environnement Cloud

Renforcez la sécurité de votre infrastructure Cloud avec notre cours sur Azure Active Directory. Apprenez les meilleures pratiques de gestion des identités et des accès, ainsi que les stratégies avancées de protection des données. Obtenez les compétences nécessaires pour sécuriser efficacement votre environnement Cloud et prévenir les menaces cybernétiques. Rejoignez-nous dès maintenant pour acquérir une expertise de pointe en matière de cybersécurité et d’Azure Active Directory.

75 min

4.8/5

4,8/5

azure active directory aad

Sommaire

🔰 Introduction

Active Directory stocke des informations relatives aux objets d’un réseau et les met à la disposition des utilisateurs et des administrateurs réseau afin qu’ils puissent les trouver et les utiliser rapidement. Active Directory utilise un magasin de données structuré comme la base de son organisation hiérarchique et logique des informations de répertoire.

 

  • Qu’est-ce qu’Active Directory ?

Active Directory est un service d’annuaire ou un conteneur qui stocke des objets de données sur votre environnement réseau local. Le service enregistre les données sur les utilisateurs, les appareils, les applications et les groupes dans une structure hiérarchique.

La structure des données permet de retrouver le détail des ressources connectées au réseau à partir d’un emplacement. En substance, Active Directory agit comme un répertoire téléphonique pour votre réseau afin que vous puissiez rechercher et gérer facilement les appareils.

Introduction Active Directory
  • À quoi sert Active Directory ?

En creusant un peu plus, Active Directory reproduit la structure d’une organisation, y compris les périphériques et les ressources utilisés. Les soi-disant domaines, dont nous parlerons un peu plus tard, séparent logiquement les différents domaines les uns des autres. Les domaines sont structurés hiérarchiquement. Sa hiérarchie est indépendante de l’infrastructure réseau sous-jacente. Les objets gérés dans un AD sont, par exemple, des ordinateurs, des services, des serveurs, du stockage, des imprimantes, des utilisateurs, des groupes ou des fichiers partagés.

L’administrateur AD peut libérer ou bloquer des ressources réseau pour les utilisateurs. Seul l’administrateur a le droit de modifier les objets, leurs attributs et la structure des services d’annuaire.

 

  • Les avantages d’un annuaire actif

Certains des avantages offerts par un annuaire actif sont les suivants :

  • Gestion centralisée des objets et des ressources sur un réseau, y compris les attributs, les partages de fichiers et les instructions.
  • Haute fiabilité grâce à des mécanismes de redondance et de réplication
  • Prise en charge d’autres services d’annuaire et systèmes d’exploitation
  • Flexible et facile à étendre
  • Représentation des différentes structures organisationnelles
  • Haute sécurité de l’information
  • Il est basé sur le système de noms de domaine

🕹️ Fonctionnement d’Active Directory

La technologie Active Directory est basée sur plusieurs protocoles réseau, notamment LDAP, DHCP, KERBEROS et DNS. Cela signifie qu’Active Directory fonctionne comme une sorte de base de données, dans laquelle les données sur l’identification des utilisateurs qui font partie d’un réseau informatique sont stockées en temps réel. Toutes ces données sont sous un élément central de contrôle.

  • Que fait Active Directory ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les entreprises utilisent des services d’annuaire comme Active Directory. La raison principale est la commodité. Active Directory permet aux utilisateurs de se connecter et de gérer diverses ressources à partir d’un seul emplacement. Les identifiants de connexion sont unifiés afin qu’il soit plus facile de gérer plusieurs appareils sans avoir à saisir les détails du compte pour accéder à chaque machine individuelle.

Active Directory Management
  • Structure logique Active Directory

 

Comment un annuaire actif est-il structuré ? En fait, ce n’est pas une chose très difficile à comprendre. Bien sûr, il y a certains termes avec lesquels nous devons nous familiariser avant, mais en réalité, pour simplifier un peu, nous pouvons penser à une forêt composée de différents arbres. Ces arbres du même groupe ou de la même espèce font partie d’un domaine et nous descendons donc jusqu’à ce que nous atteignions les objets, qui peuvent être les utilisateurs, les périphériques ou autres.

strucutre logique Active Directory
  • Objets : Un objet est le plus petit lecteur géré du service d’annuaire, comparable à un seul enregistrement de données dans une base de données. Décrit des ressources ou des périphériques tels que des ordinateurs, des services, des serveurs, du stockage, des imprimantes, des utilisateurs, des groupes ou des fichiers partagés. Les propriétés d’un objet sont les attributs. Les types d’objets, les classes, les attributs et la syntaxe des attributs utilisés peuvent généralement être définis par un schéma comme une sorte de modèle pour toutes les entrées de répertoire.
  • Cours : Il s’agit des modèles pour les types d’objets qui peuvent être créés dans Active Directory. Chaque classe d’objets est définie par un groupe d’attributs, qui identifient les valeurs possibles que chaque objet peut prendre. Chaque objet possède une combinaison unique de valeurs d’attribut.
  • Régimes : La cartographie de la structure d’une organisation se fait entre les domaines. Un domaine est une zone réseau logiquement distincte avec les mêmes directives et configurations de sécurité.
  • Uo : Ce sont des conteneurs d’objets et servent à les organiser (à des fins purement administratives). Vous pouvez déléguer l’autorité pour les administrer et même attribuer des stratégies de sécurité spéciales à chacun.
  • Contrôleur de domaine : Le contrôleur de domaine met Active Directory à la disposition des utilisateurs et des appareils et gère l’authentification des utilisateurs et l’attribution des rôles. Les informations Active Directory sont stockées sur le serveur du contrôleur de domaine. Pour vous connecter au service d’annuaire, rechercher des objets ou des ressources et les adresser, vous devez contacter au préalable le contrôleur de domaine.
  • Domaines : Le nom d’un domaine est, par exemple, tecnologiandroid.com. Les noms d’un domaine Active Directory ne doivent pas nécessairement correspondre à un domaine Internet enregistré, mais ils le peuvent. Les structures de domaine peuvent être configurées indépendamment des structures logiques ou physiques existantes de l’organisation. Chaque domaine est identifié par un nom unique basé sur les conventions de dénomination DNS (Domain Name System). Les sous-domaines commencent à partir d’un domaine racine. Le nom complet inclut les sous-domaines et le domaine racine.
  • Arbre : Ce sont des domaines regroupés en structures hiérarchiques : lorsque vous ajoutez un deuxième domaine dans une structure, ce dernier devient un enfant du domaine principal et ainsi de suite. Un exemple de ceux-ci serait ba.contoso.com (enfant), où le domaine ou l’arbre principal serait contoso.com
  • Forêt : Une forêt est une instance entière d’Active Directory et se compose d’une ou plusieurs arborescences.

 

  • Stratégies de groupe

Les stratégies de groupe sont l’un des outils inclus dans les systèmes d’exploitation Microsoft. Cet outil est utilisé pour gérer les environnements utilisateur et machine, appliquer des stratégies informatiques, simplifier les tâches administratives et mettre en œuvre des configurations de sécurité. Et comme vous pouvez l’imaginer, ils deviennent une partie très importante du conseil actif.

Selon le champ d’application, ils peuvent être catalogués comme suit :

  • Active Directory : objet de stratégie de groupe (GPO)
  • Ordinateur local : LGPO (local group policy object)

 

  • Objectif des stratégies de groupe

En bref, les stratégies vous permettent de contrôler et de configurer de manière centralisée divers aspects de la configuration que différents utilisateurs reçoivent lors de la connexion au PC. Parmi ces aspects figurent les configurations de sécurité, l’exécution de scripts, les configurations de bureau, les configurations d’Internet Explorer, l’installation automatique de logiciels, etc.

Les stratégies peuvent être appliquées à différents niveaux d’Active Directory, au niveau du site, au niveau du domaine et au niveau de l’unité d’organisation.

Les stratégies au niveau de l’unité d’organisation affectent uniquement les ordinateurs et les utilisateurs qu’elles contiennent. Les OUs peuvent être imbriqués et à leur tour sont hérités des niveaux supérieurs, sauf indication contraire. Les stratégies ne sont généralement pas appliquées au niveau du site, car il ne s’agit pas d’une pratique exemplaire.

Les stratégies sont appliquées lorsqu’un utilisateur ouvre une session ou au démarrage de l’ordinateur, et par défaut toutes les 90 minutes, bien que cette valeur puisse être modifiée.

🥊 AD Microsoft Vs AD Azure

Bien qu’ils présentent un nom similaire, Azure AD n’est pas une version cloud de Windows Server Active Directory. Il n’est pas non plus destiné à remplacer totalement un annuaire Active Directory local. À la place, si vous utilisez déjà un serveur Windows AD, vous pouvez le connecter à Azure AD pour étendre votre annuaire dans Azure. Cette approche permet aux utilisateurs d’employer les mêmes informations d’identification pour accéder aux ressources locales et dans le cloud.

AD Microsoft vs AD Azure

Différences structurelles

La plus grande différence entre Active Directory local et Azure AD réside dans la façon dont ils sont structurés. Alors qu’AD prend en charge l’utilisation d’unités d’organisation (UO) et d’objets de stratégie de groupe (GPO) et permet aux administrateurs de visualiser et d’organiser l’entreprise dans l’intégralité de ses composants et sous-unités, Azure Active Directory ne prend PAS en charge les unités organisationnelles et les objets de stratégie de groupe. Pour les utilisateurs du cloud uniquement, cela pourrait entraîner un certain nombre de problèmes :

  • Manque d’unités organisationnelles : Il n’est pas possible de créer les mêmes domaines, arborescences et forêts dans Azure AD que dans AD normal.
  • Augmentation de la charge de travail administrative : Comme il n’y a pas d’unités organisationnelles, il est plus difficile de déléguer des tâches administratives ou d’atteindre un certain niveau de normalisation et/ou d’automatisation dans Azure AD.
  • Moins de contrôle : Comme Azure AD ne prend pas en charge les stratégies de groupe, il n’existe aucun moyen de contrôler les fonctions et les paramètres de l’appareil plus en détail.

 

Avantages du cloud

Avec Active Directory, le processus de connexion est conservé dans vos réseaux d’entreprise, ce dont Microsoft n’a aucune visibilité.

Avec Azure Active Directory, son emplacement cloud permet à ce service d’annuaire de bénéficier de fonctionnalités de sécurité avancées optimisées par Microsoft. Il s’agit notamment des éléments suivants :

  • Une approche « basée sur des conditions » pour contester une autre forme d’authentification (MFA) lors de tentatives de connexion évaluées comme étant risquées – soit par des paramètres définis par l’organisation (comme venir d’un emplacement inconnu où vous n’avez pas de personnel) ou un comportement que l’analyse de Microsoft a détecté.
  • La possibilité pour les utilisateurs de réinitialiser leurs propres mots de passe, car nous pouvons contester pour MFA avant de l’autoriser.
  • Provisionnement automatique de nouveaux utilisateurs dans des applications Software as a Service tierces, telles que Salesforce et ServiceNow. Il existe des connecteurs prédéfinis et Azure AD prend en charge les applications qui utilisent le système de gestion des identités inter-domaines (SCIM).
  • Un système de verrouillage intelligent qui peut détecter la différence entre les connexions qui proviennent d’utilisateurs valides et celles qui proviennent de sources inconnues et qui peuvent les traiter différemment – verrouiller les mauvais acteurs tout en permettant aux utilisateurs de se connecter.

 

Active Directory et Azure Active Directory ensemble

Si vous disposez déjà d’un environnement Active Directory, vous pouvez l’exécuter conjointement avec Azure Active Directory pour l’authentification dans le cloud. C’est ce qu’on appelle l’identité hybride et est couramment utilisé par les organisations qui souhaitent un processus d’authentification unique transparent pour leurs utilisateurs, afin qu’ils puissent accéder à la fois aux ressources locales et cloud ou Microsoft 365. Il évite également aux administrateurs de gérer les identités dans deux systèmes différents.

Active Directory

La façon dont vous concevez cela dépendra des exigences spécifiques de votre organisation, y compris si la synchronisation de vos identités et hachages de mot de passe avec le cloud est autorisée ou non. Pour prendre en charge divers scénarios de conformité, Microsoft prend en charge la synchronisation par hachage de mot de passe, l’authentification directe et la fédération.

 

🤓 Conseils pour la gestion d’Active Directory

La stratégie de groupe est une série de paramètres dans le Registre Windows qui contrôlent la sécurité, l’audit et d’autres comportements opérationnels. Nous pouvons les considérer comme le pilier central à maintenir pour construire un annuaire actif sain.

Par exemple, la stratégie de groupe vous permet d’empêcher les utilisateurs d’accéder à certains fichiers ou paramètres du système, d’exécuter des scripts spécifiques au démarrage ou à l’arrêt du système ou de forcer l’ouverture d’une page d’accueil particulière pour chaque utilisateur du réseau.

Ci-dessous, nous allons énumérer certaines des meilleures pratiques de stratégie de groupe Active Directory qui vous aideront à protéger vos systèmes et à optimiser les performances de la stratégie de groupe.

  • Ne modifiez pas la stratégie de domaine par défaut et la stratégie de contrôleur de domaine par défaut.
  • Crée une structure d’unité d’organisation (UO) bien conçue dans Active Directory.
  • Donnez des noms descriptifs aux objets de stratégie de groupe.
  • Ajoutez des commentaires aux objets de stratégie de groupe
  • Ne définissez pas d’objets de stratégie de groupe au niveau du domaine.
  • Appliquez des objets de stratégie de groupe au niveau racine de l’unité organisationnelle.
  • N’utilisez pas les dossiers racine Utilisateurs ou Ordinateurs dans Active Directory.
  • Évitez de désactiver les objets de stratégie de groupe.
  • Implémenter la gestion des modifications pour la stratégie de groupe.
  • Évitez d’utiliser l’héritage et l’application des stratégies de verrouillage.
  • Utilisez de petits objets de stratégie de groupe pour simplifier la gestion.
    • Accélérez le traitement des objets de stratégie de groupe en désactivant l’ordinateur et les paramètres utilisateur inutilisés. 

🎬 Conclusion

Comme nous pouvons le voir, Active Directory est un outil très important pour la centralisation des ressources dans un environnement de travail basé sur l’équipement informatique. Grâce à lui, nous n’aurons pas besoin d’effectuer une maintenance individualisée sur les postes de travail, puisque tout sera gérable à partir d’un serveur central ou de plusieurs. De plus, la structure est très intuitive pour faciliter l’attribution des autorisations et des ressources.

Envie d’aller plus loin sur Azure Active Directory?

Commencez votre formation en cybersécurité !

Lancez votre carrière en cybersécurité et formez-vous au métier qui vous correspond. Notre plateforme en ligne vous permet de vous entraîner à votre rythme pour une montée en compétences rapide et efficace.

100% en ligne

Théorie & Pratique

Personnalisé par niveau

Commencez votre formation en cybersécurité

Formation

Carrière

Cybersécurité

100% en ligne

Donnez un nouveau souffle à votre carrière avec nos formations cybersécurité

Azure Active Directory est un service cloud d’annuaire et de gestion des identités fourni par Microsoft. Il permet de gérer les identités et les accès aux ressources dans un environnement cloud.

Azure AD offre des fonctionnalités telles que la gestion des utilisateurs, la gestion des groupes, l’authentification unique (SSO), la gestion des accès basée sur les rôles (RBAC), la synchronisation des identités et bien plus encore.

Azure AD renforce la sécurité en fournissant une authentification et une autorisation centralisées pour les utilisateurs et les applications. Il permet de mettre en place des politiques de sécurité, des contrôles d’accès conditionnels et des fonctionnalités de détection des menaces avancées.

Azure AD s’intègre avec de nombreuses applications et services cloud populaires tels que Office 365, Azure DevOps, Salesforce, Dropbox, etc. Il prend également en charge les protocoles d’authentification standard tels que SAML, OAuth et OpenID Connect.

Vous pouvez gérer les identités des utilisateurs en créant des comptes d’utilisateurs, en attribuant des rôles et des autorisations, en configurant des stratégies de mot de passe, en activant l’authentification multifacteur, etc.

L’authentification unique (SSO) permet aux utilisateurs d’accéder à plusieurs applications avec un seul jeu de données d’identification. Cela améliore la facilité d’utilisation tout en renforçant la sécurité en réduisant les risques liés aux mots de passe faibles ou réutilisés.

Pour commencer, vous pouvez créer un compte Azure, puis activer le service Azure Active Directory. À partir de là, vous pouvez configurer les utilisateurs, les groupes, les applications et les politiques de sécurité selon les besoins de votre organisation.

icon lockcadenas

Contenu réservé aux abonnés

Accéder au cours complet en vous inscrivant et commencez votre formation cybersécurité !

  • Plus de 700h de contenu disponible
  • 6 parcours de formation
  • Parcours certifiants
  • 100% en ligne et autonome

Mail

information@seela.io