logo seela

Ethical Hacker

Pentest

Cours Reverse Engineering – Maîtrisez l’art de l’analyse de logiciels

Explorez les mystères du Reverse Engineering avec notre cours complet. Découvrez l’art de décoder et d’analyser le fonctionnement interne des logiciels. Plongez-vous dans un monde de secrets informatiques et apprenez les techniques avancées de désassemblage et d’analyse de code.

60 min

4.8/5

4,8/5

Sommaire

L’ingénierie inversée ou rétro-ingénierie logicielle ou SRE (Software Reverse Engineering) est le processus qui consiste à découvrir les principes technologiques d’un dispositif, d’un objet ou d’un système par l’analyse de sa structure, de ses fonctions et de son fonctionnement. Plus schématiquement, cela correspond à l’étude et l’analyse d’un système pour en déduire son fonctionnement interne.

📍 Périmètre

Le domaine de la rétro-ingénierie s’applique en :

  • Construction mécanique au départ
  • Électronique pour par exemple en reconstituer le code assembleur des firmwares, reconstituer le schéma fonctionnel à partir de ses points de connexions, interfaces, …
  • Informatique en utilisant un désassembleur et un décompilateur
  • Agro-alimentaire

Nous nous focaliserons sur l’ingénierie inversée dans le domaine de l’informatique.

 

Ce reverse engineering peut se réaliser lors d’une analyse statique, hors stimuli, aucun processus n’est en cours d’exécution ou alors lors d’une analyse dynamique, avec stimuli, avec le système en cours d’exploitation ou lorsqu’un processus est en cours d’exécution.

Le reverse engineering rend service:

  • Dans la sécurité informatique afin de rechercher des vulnérabilités dans les binaires, analyser des malwares
  • Lorsque le code source a été malheureusement égaré ou n’est plus disponible et que l’on veuille y apporter des modifications
  • Pour améliorer la qualité des logiciels (inversion du processus de développement afin de comprendre l’architecture interne, sa structure et son mode de fonctionnement avec éventuelles corrections)
  • Pour développer de nouveaux produits à partir d’un code existant
  • Pour analyser les produits de la concurrence
  • Pour documenter un logiciel mal ou peu ou pas du tout documenté
  • Pour des challenges lors de sessions CTF (Capture the Flag) ou soit SOC Battle (personnels des SOC) intervenant lors de compétitions typiquement root me, …

 

Les processus suivis pour l’obtention de l’objet final à partir du code source logiciel soit l’Engineering vs Reverse Engineering sont schématisés dans la figure suivante :

reverse engineering

⚽ Objectif

La reconstitution logicielle a généralement pour objectif :

  • La reconstitution du code source via un décompilateur pour inverser le processus de traduction du langage machine en langage source voire via un désassembleur qui traduit du code d’instructions machine (un fichier exécutable) en langage assembleur
  • La création d’une nouvelle modélisation du code source pour le documenter, l’amender, le modifier via un langage de modélisation tel qu’UML (Langage de Modélisation Unifié)
  • La compréhension des mécanismes internes d’un protocole de communication via un logiciel sniffer (renifleur) réseau pour accéder aux règles qui le régissent

Envie d’aller plus loin en Reverse Engineering ?

Commencez votre formation en cybersécurité !

Lancez votre carrière en cybersécurité et formez-vous au métier qui vous correspond. Notre plateforme en ligne vous permet de vous entraîner à votre rythme pour une montée en compétences rapide et efficace.

100% en ligne

Théorie & Pratique

Personnalisé par niveau

Commencez votre formation en cybersécurité

Formation

Carrière

Cybersécurité

100% en ligne

Donnez un nouveau souffle à votre carrière avec nos formations cybersécurité

illustration cours normes ISO 27000

Cours Normes ISO 27000

Découvrez notre cours spécialisé sur les normes ISO 27000 et apprenez à mettre en place et à gérer efficacement un système de gestion de la sécurité de l’information.

Lire le cours »

Le reverse engineering est le processus d’analyse et de compréhension d’un produit ou d’un système existant pour en déterminer le fonctionnement interne, la structure et les mécanismes. Dans le domaine de la cybersécurité, il est souvent utilisé pour examiner des logiciels, des protocoles ou des appareils afin de découvrir des vulnérabilités ou de comprendre leur comportement.

Le reverse engineering est utilisé dans la cybersécurité pour diverses raisons. Il permet de comprendre le fonctionnement des logiciels malveillants afin de développer des contre-mesures et des signatures de détection. Il est également utilisé pour analyser les protocoles et les systèmes pour identifier les failles de sécurité et les vulnérabilités, permettant ainsi aux professionnels de renforcer la sécurité des systèmes.

Le processus de reverse engineering comprend généralement les étapes suivantes : l’acquisition du binaire ou du système à analyser, la désassemblage du code en langage de plus bas niveau, l’analyse statique du code pour en comprendre la structure et la logique, l’analyse dynamique pour observer le comportement du programme lors de son exécution, et enfin, la documentation des résultats obtenus.

Il existe de nombreux outils populaires utilisés dans le reverse engineering, tels que IDA Pro, Ghidra, OllyDbg, radare2, Hopper, et x64dbg. Ces outils fournissent des fonctionnalités telles que la désassemblage, la décompilation, le débogage et l’analyse dynamique pour faciliter le processus de reverse engineering.

Le reverse engineering nécessite une solide compréhension des architectures de processeurs, des systèmes d’exploitation, des langages de programmation, et des concepts de bas niveau. La maîtrise des langages de programmation tels que C/C++ et l’assemblage est également nécessaire. De plus, une bonne connaissance des concepts de sécurité informatique est essentielle pour identifier les vulnérabilités potentielles.

Dans de nombreux pays, le reverse engineering est considéré comme une pratique légale lorsqu’il est effectué dans un cadre légitime, comme dans le domaine de la cybersécurité. Cependant, il est important de respecter les lois et les réglementations spécifiques à chaque juridiction, notamment en ce qui concerne les droits d’auteur et les licences logicielles.

icon lockcadenas

Contenu réservé aux abonnés

Accéder au cours complet en vous inscrivant et commencez votre formation cybersécurité !

  • Plus de 700h de contenu disponible
  • 6 parcours de formation
  • Parcours certifiants
  • 100% en ligne et autonome

Mail

information@seela.io